fbpx

FAQ

Quelles sont les différences entre le mandat simple et le mandat exclusif ?

Lorsque vous mettez en vente votre bien par le biais d’une agence immobilière, vous devez obligatoirement conclure un contrat écrit au préalable. Le contenu du contrat, appelé mandat, est encadré par la loi Hoguet du 2 janvier 1970. Sans mandat, l’agence ne peut vous représenter et en aucun cas réaliser des actions pour votre compte : (publicité, visite, négociation, prise d’offre d’achat etc …)

Les mandats de vente les plus fréquents sont le mandat EXCLUSIF et le mandat SIMPLE

Le mandat simple : Vous pouvez confier la vente de votre bien au nombre d’agences de votre choix. Les agences sont donc libres de diffuser votre bien sur tous les supports publicitaires fréquemment utilisés. Votre bien apparaîtra plusieurs fois dans la même recherche sous des agences différentes et souvent à des prix différents.

Le mandat exclusif : Vous confiez la vente de votre bien à une seule agence qui diffusera votre bien sur tous les supports. Le bien apparaît à un prix unique. L’organisation des visites est plus fluide du fait qu’il y a un seul interlocuteur, le bien ressort comme un bien rare auprès des potentiels acheteurs et la vente intervient généralement plus rapidement.

Nos agents se tiennent à votre écoute pour vous conseiller sur le mandat qui correspondra le plus à votre projet immobilier.

Pourquoi mettre mon bien en exclusivité ?

Exclusivité rime avec efficacité

Contrairement au mandat simple le mandat exclusif promet une vraie mise en valeur de votre bien immobilier.

L’agence chargée de vendre votre bien sera impliquée à 100 % dans la communication et la visibilité de son produit. Un bien immobilier en exclusivité n’a pas les mêmes atouts et la même force de communication qu’un bien en mandat simple dans plusieurs agences. La communication et la publicité du bien sera beaucoup plus importante sur les sites professionnels et les services rendus par l’agence en question. De plus l’exclusivité du produit fait de lui un produit rare et unique qui suscite l’envie de visiter auprès des potentiels clients.

Plus visible et mieux placé, il aura ainsi plus de chance de se vendre rapidement et au prix. En moyenne un mandat exclusif est vendu 2,5 fois plus qu’un mandat simple.

Pour résumer, signer un mandat exclusif va permettre à l’agence d’investir davantage en publicité et en visibilité pour votre bien immobilier. Des services supplémentaires vous seront proposés en fonction de vos besoins, ainsi qu’une gestion beaucoup plus simple vis à vis du propriétaire vendeur notamment pour l’organisation des visites et la remise des clefs grâce à un seul et unique interlocuteur.

Qu’est-ce qu’un conseil syndical, quel est son rôle et qui peut en faire partie ?

Le conseil syndical est un organe essentiel de la copropriété. Il est composé de copropriétaires élus par l’assemblée générale à l’article 25 et 25-1. Chaque conseillé est élu individuellement. Le règlement de copropriété ou, à défaut, l’assemblée générale fixe l’organisation et le fonctionnement du conseil syndical, à la majorité simple.

La durée du mandat est déterminée dans le règlement de copropriété ou à défaut par la loi, pour une durée maximale de trois ans.

Le rôle du conseil syndical est d’assister et de contrôler le syndic mandaté pour gérer l’immeuble. Pour la gestion quotidienne, il représente les copropriétaires et peut prendre certaines décisions au nom du syndicat. Il doit rendre compte de sa mission, chaque année, devant l’assemblée générale.

Quels sont les diagnostics obligatoires pour vendre ?

Avant de mettre son bien immobilier en vente, la loi oblige le vendeur à réaliser des diagnostics obligatoires dans le but de renseigner et d’informer les futurs acheteurs sur l’état et les anomalies du bien concerné.

Voici ci-dessous les différents diagnostics pour une mise en vente.

  • Carrez : Obligatoire si le bien est soumis au régime de la copropriété, il permet de connaitre la surface exacte du bien immobilier entre la surface de plancher et celle du plafond supérieur ou égale à 1,80M . ( Attention si maison ou chalet dans une copropriété horizontale la règle s’applique également)
  • Plomb : Obligatoire si le bien à été construit avant le 1er janvier 1949, consiste à mesurer la concentration en plomb des revêtements du logement (la peinture essentiellement) et son état de conservation. Il est très toxique pour l’homme.
  • Amiante : Obligatoire si le bien à été construit avant le 1 janvier 1997, consiste à informer les futurs acheteurs de la présence éventuelle de matériaux ou produits contenant de l’amiante ainsi que de l’état de conservation de ces matériaux. L’amiante est une particule de fibre minérale très fine qui deviennent dangereuse pour l’homme lorsque qu’il les inhale.
  • DPE : Obligatoire pour la vente, le diagnostic de performance énergétique permet d’évaluer la quantité d’énergie et de gaz à effet de serre consommé ou dégagée par le bien immobilier tout en indiquant des valeurs de référence ainsi que des recommandations d’amélioration énergétique. Ce diagnostic permet de lutter contre les gaz à effet de serre.
  • Termites : Obligatoire si le logement est situé dans une zone contaminée. Les zone sont définies par un arrêté préfectoral consultable en mairie. Les départements de la Savoie et Haute Savoie ne sont pas concernés.
  • ERP : Etat des Risques et Pollution, ce diagnostic est obligatoire pour informer l’acquéreur que le bien immobilier, bâti ou non, se situe dans des zones couvertes par un plan de prévention des risques technologiques, des risques naturels prévisibles ou miniers ou dans des zones de sismicité. Il contient une information également sur la pollution des sols (Radon). Durée de validité 6 mois.
  • Electricité : Obligatoire depuis le 1er janvier 2009, concerne tous les types habitations dotées d’une installation de plus de 15 ans. Permet à l’acquéreur d’informer les éventuelles anomalies ainsi que les solutions pour y remédier.
  • Gaz : Obligatoire depuis le 1er novembre 2007, concerne tous les types habitations dotées d’une installation de plus de 15 ans. Permet à l’acquéreur d’informer les éventuelles anomalies ainsi que les solutions pour y remédier.
  • Assainissement non collectif : Pour toute installation d’assainissement qui n’est pas raccordée à un système collectif d’évacuation (au tout à l’égout), il est obligatoire de réaliser un diagnostic assainissement pour vendre le logement afin de s’assurer que les eaux usées soient bien évacuées correctement et sans risque de pollution. Durée de validité : 3 ans.

 

Pourquoi passer par un professionnel de l’immobilier ?

Avoir un professionnel de l’immobilier à votre côté est un gage de sérénité et de sécurité pour votre projet.

Le professionnel de l’immobilier a accès à un important réseau de vendeurs, acquéreurs et entreprises partenaires de la réussite de votre projet . Le professionnel connait la législation et les usages . Il offre une vision claire des possibilités et accompagne le particulier tout au long de son projet immobilier.

Le professionel de l’immobilier doit répondre à des obligations sur certaines conditions, notamment la carte Transaction, gestion location, ou syndic, avoir une responsabilité civil professionnel et de justifier d’une garantie financière destinée à rassurer les clients.

Comment changer de syndic de copropriété ?

Ce qu’un vote a fait, un autre vote peut le défaire.

Le mandat de syndic peut être conclu pour une durée comprise entre un et trois ans maximum. C’est lors de l’assemblée générale annuelle (AG) que les copropriétaires peuvent décider ou non de renouveler le contrat. Évidemment, une procédure normalisée doit être respectée:

Lorsque vous décidez de changer de syndic, vous devez consulter d’autres agences qui vous présenterons leurs propositions de contrat. Ces propositions doivent être impérativement jointes à la convocation d’AG et faire l’objet d’une résolution spécifique, soumise au vote de l’assemblée.

Attention. Vous devez envoyer le ou les contrats de syndic et la résolution du changement à votre gestionnaire en lettre recommandée. Le syndic actuel sera alors dans l’obligation de soumettre cette question lors de la prochaine assemblée générale, obligatoire au moins une fois par an.

Si vous rencontrez des difficultés ou simplement des questions, nos agents se tiennent à votre entière disposition pour vous renseigner.

Qu’est-ce qu’un syndic de copropriété?

Le syndic de copropriété peut être une personne physique ou morale, chargée de la représentation de l’ensemble des propriétaires d’un même immeuble – appelés syndicat des copropriétaires – et de l’administration des parties communes de la copropriété. Le syndic est donc responsable de la bonne gestion de l’immeuble.

Au quotidien, les missions du syndic sont variées:

  • Il assure l’entretien et la conservation de l’immeuble: maintenance des équipements communs, gestion du personnel, entretien des communs, suivit des travaux, des sinistres …
  • Il tient les comptes de la copropriété: appels de fonds, saisit et paiement des factures, reddition des comptes en fin d’exercice, production des éléments comptables, gestion des comptes bancaires …
  • Il représente le syndicat des copropriétaires: dans les actions civiles et judiciaires, auprès des différents intervenants (notaires, huissiers, avocats, collectivités publics …)
  • Il informe les copropriétaires : obligations sanitaires, sécurité des occupants et autres obligations légales pesant sur les copropriétés…
  • Il organise les assemblées générales : il convoque, organise et anime les assemblées et met en application les décisions prises.
  • Il a un devoir de contrôle : Il fait respecter le règlement de copropriété et peut tenir le rôle de médiateur en cas de conflit.

Le syndic est à la fois l’interlocuteur des intervenants et des copropriétaires.

On lui attribut souvent le surnom de Chef-d’Orchestre.